formations

JMJ

Ces cours introduisent à l’univers de la réflexion sur la foi.

Christophe Cossement

Ce cours propose une première approche du christianisme, accessible autant à ceux qui ne le connaissent pas qu’à ceux qui y ont déjà vécu. En partant des premières manifestations de l’intérêt religieux de l’être humain dans la préhistoire, nous découvrirons ce qui change lorsque Dieu lui-même prend la peine de se révéler, à travers l’histoire du peuple hébreu puis avec un certain Juif nommé Jésus. Nous nous demanderons aussi comment tout cela a pu infléchir le cours de l’histoire de l’humanité jusqu’à nous.
Ce cours est conseillé comme introduction à tout parcours d’étude théologique.

Infos

à l’UCL-Mons (classe n°13)
• 6 samedis - de 9h à 12h50
• 15 – 22 et 29 septembre ; 6 – 13 et 20 octobre 2018
• repris dans les programmes du Maternel et Primaire, du CDER (1000a) et du CeTP
• 2,5 crédits

Daniel Procureur

Ce cours est avant tout une initiation pour qui veut découvrir le christianisme. Il débute par une lecture cursive de l’Évangile selon saint Marc pour mieux présenter ensuite l’originalité du christianisme et introduire aux différentes branches de la théologie. Parmi les questions soulevées : Qu’est-ce qui est au cœur de la foi chrétienne ? Que célébrons-nous dans les sacrements ? Qu’est-ce qu’agir en chrétien ? Quelle est la spécificité du langage religieux ?
Pour suivre le cours, il est nécessaire de disposer au minimum d’un Nouveau Testament (TOB ou Bible de Jérusalem).
Ce cours est conseillé comme introduction à tout parcours d’étude théologique.

Infos

à Charleroi (Institut d'Enseignement Notre-Dame)
• 6 samedis - de 9h à 12h50
• 27 avril ; 4 – 11 – 18 et 25 mai ; 8 juin 2019

ou

au Séminaire de Tournai
• 8 mercredis - de 13h30 à 16h
• 23 et 30 janvier ; 6 – 13 – 20 et 27 février ; 13 et 20 mars 2019
• repris dans les programmes du Maternel et Primaire, du CDER (1000a) et du CeTP
• 2,5 crédits

Chrisophe Cossement

L’annonce de l’Évangile a parcouru 2000 ans et presque toutes les nations de la terre. Nous partirons à la découverte de la foi vécue à travers l’histoire, cherchant comment l’Évan- gile a été porté, transmis, et aussi contraint, enfermé, tout au long de sa pénétration des différentes cultures en Europe et dans le monde. Sans éluder les questions douloureuses, comme les Croisades ou l’Inquisition, nous prendrons aussi la mesure des siècles de précarité, des élans missionnaires, des luttes entre pouvoir et Église, et bien d’autres sujets.

Infos

à Charleroi (Maison Lemaître)
• 5 mercredis
• de 14h20 à 16h50
• 3 et 24 avril ; 8 – 15 et 22 mai 2019
• repris dans les programmes du CDER (1000b) et du CeTP
• 1,5 crédit

Patrick Willocq


« Qu’est-ce que le mariage ? C’est une véritable vocation, comme le sont le sacerdoce et la vie religieuse. Deux chrétiens qui se marient ont reconnu dans leur histoire d’amour l’appel du Seigneur, la vocation à faire de deux personnes, un homme et une femme, une seule chair, une seule vie. Et le Sacrement du mariage enveloppe cet amour avec la grâce de Dieu, il l’enracine en Dieu même. Avec ce don, avec la certitude de cet appel, on peut partir en sécurité, on n’a peur de rien, on peut tout affronter, ensemble ! » (Pape FRANCOIS, Rencontre avec les jeunes d’Ombrie, Discours sur la Place de la Basilique Sainte-Marie- des-Anges à Assise, 4 octobre 2013) La première partie du cours abordera quelques questions sociologiques et anthropologiques qui montreront l’évolution du regard porté à la fois sur l’institution civile et sur le signe sacramentel ecclésial. Pour comprendre le mariage, nous tenterons d’éclairer les différents sens que cache le concept « amour » et son rapport à un autre concept capital dans la vie humaine : le « bonheur », ce qui nous conduira à réfléchir à propos de ce que le philosophe Luc Ferry appelle « l’invention du mariage d’amour ». Ensuite, une lecture théologique du « nouveau » Rituel (Rituel Romain de la célébration du Mariage - 2005) nous permettra de mettre en lumière les caractéristiques théologiques principales du Mariage déployées par la doctrine de l’Église : modèle de l’alliance nuptiale du Christ et de l’Église, rapport au Mystère pascal du Christ Jésus, 15 
expression de la vocation baptismale, coopérateur de l’amour du Créateur et du Sauveur... Nous terminerons notre bref parcours en écoutant le Pape François lui-même nous parler du Mariage... Ce cours pourra sans doute être utile aux enseignants du cours de Religion catholique (Dans le Programme : Construire le bonheur : Bonheur et altérité ; Habiter le corps : Exister en corps ; Vivre en relation : Vivre la condition sexuée ; Les relations de couple et dans la famille ; Pratiquer la justice et la charité : S’ajuster dans la réciprocité et la charité,...), mais également à tous ceux qui abordent le Mariage dans l’Église : prêtres, diacres, animateurs de CPM, personnes au service de la pastorale familiale... L’évaluation sera réalisée sous le mode d’un bref travail écrit.

Infos

• à la Maison diocésaine de Mesvin (Ciply)
• 5 mardis
• de 18h à 20h30
• 26 février ; 12 – 19 et 26 mars ; 2 avril 2019
• repris dans le programme du CDER (1000b) et du CeTP
• 1,5 crédit

Patrick Willocq

...ou comment l’Art peut devenir l’allié de tous ceux qui souhaitent découvrir et transmettre les contenus de notre Foi ?... S’il est un univers qui a suscité, au cours des siècles, la création artistique, c’est bien la Foi chrétienne ! La Beauté n’est-elle pas l’une des meilleures expressions de la Transcendance de Dieu ? Entrons dans une église, et nous découvrons, dans son architecture, dans les sculptures et les images qui l’habitent, un univers symbolique qui nous « dit » Dieu, un lieu « théo-logique » donc, univers symbolique dont les clés peuvent ouvrir les pages des contenus de notre foi... De même, dans l’œuvre de combien d’écrivains, la question de Dieu n’occupe-t-elle pas une place centrale... La Musique n’est pas de reste : écoutons une Passion de J.S. Bach et nous sommes immédiatement plongés au cœur du Mystère de Pâques ; la comédie musicale et la chanson dite « de variétés » peuvent aussi transmettre une certaine spiritualité, voire un certain contenu de Foi... N’oublions pas le 7ème Art !... Depuis L’Évangile selon saint Matthieu de Pasolini (1964) jusqu’à Des hommes et des dieux de Bauvois (2010) en passant par l’œuvre de réalisateurs comme Bresson, Tarkovski, Bergman ou Kieslowski et tant d’autres, le Cinéma n’est-il pas lui-même, et en de multiples exemples, chemin de spiritualité... Comment s’y retrouver parmi tous ces « pédagogues de la Foi » que sont les diverses formes d’Art ?... Si ce cours s’adresse bien sûr aux étudiants de l’ISTDT et aux enseignants du cours de religion catholique (« Parce qu’il est en même temps expression et invitation, l’art est chemin d’accès au mystère et à sa contemplation... » - Programme de religion catholique – Enseignement secondaire, Humanités générales et technologiques, Humanités professionnelles et techniques, Licap, Bruxelles, 2003, p. 29), il pourra être aussi très utile aux candidats diacres, aux animateurs en pastorale au service de la catéchèse et aux catéchistes paroissiaux, ainsi qu’à tous ceux qui sont impliqués dans l’acte de la transmission de la Foi et de ses contenus. L’enseignement sera dispensé sous la forme de cours magistraux présentés à l’aide de projections. Les étudiants qui le souhaitent pourront recevoir copie des diapositives projetées reprenant sous forme de plan très détaillé l’ensemble du cours. L’évaluation sera de type « continu ».

Infos

au Séminaire de Tournai
• 6 mercredis
• de 17h à 19h
• 26 septembre ;3 – 10 – 17 et 24 octobre ; 14 novembre 2018
• repris dans les programmes du CDER (1000b) et du CeTP
• 1,5 crédit

Nous utilisons des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur sur notre site internet. Lorsque vous visitez notre site, vous acceptez nos cookies.