formations

Rameaux Irak retaill

Les dimensions de la morale chrétienne. Il est recommandé de commencer par le cours fondamental.

Christophe Cossement

Nous vivons au milieu d’un monde merveilleux et plein de défis. Par notre action nous changeons le monde et nous nous façonnons nous-mêmes : ce que nous faisons nous
« fait » et prépare en même temps l’avenir de l’humanité. Comment cela peut-il être un chemin de croissance ? Ce cours réfléchira sur les fondements de la morale : quels outils le christianisme nous offre-t-il pour évaluer le contenu de notre action et l’orienter ? La pensée chrétienne a développé une articulation originale entre la recherche de cohérence intérieure (je dois agir selon mon cœur), la solidarité humaine (mon action concerne les autres et la société) et l’accueil de la transcendance (quel est le sens de l’homme et du cours de l’histoire ?) Nous réfléchirons à l’articulation de tout cela.

Infos

Au Séminaire de Tournai
• 7 jeudis
• de 17h à 19h30
• 4 – 11 – 18 et 25 octobre ; 8 – 15 et
22 novembre 2018
• repris dans les programmes du CDER (1300a) et du CeTP
• 2 crédits

Claude Callens

Combien de fois n’avons-nous pas entendu ou prononcé cette phrase ? Notre goût de la liberté s’insurge vite contre toute restriction, limitation, règle. Nous estimons en effet que nous avons le droit de vivre notre vie comme nous l’entendons et, la loi civile étant sauve, de ne suivre que les impulsions de notre conscience. Notre conscience est-elle donc l’instance suprême et unique de notre agir, le fondement irréductible de notre liberté ? Suffit-il aussi qu’une loi soit conforme à la volonté du plus grand nombre pour être juste ?
S’il y a vraiment incompatibilité entre la conscience personnelle et la loi civile, morale ou religieuse, sommes- nous condamnés au conflit et à l’insatisfaction ? Ou bien, pour rendre notre vie cohérente et harmonieuse, est-il possible de trouver une « règle d’or » acceptable qui puisse guider notre conscience et orienter les lois ? 
Le cours se propose d’essayer de répondre à ces questions fondamentales, de montrer à quelles conditions loi et conscience peuvent assurer notre liberté, et comment, en définitive, la conscience qui doit guider le chrétien comme tout autre homme, peut nous faire échapper aux caprices comme au moralisme, à la dictature de l’opinion comme à l’anarchie.

Infos

A l'Institut d'Enseignement Notre-Dame à Charleroi
• 6 samedis
• de 9h à 12h
• 10 – 17 et 24 novembre ; 1er– 8 et 15 décembre 2018
• repris dans les programmes du CDER (1300a) et du CeTP
• 2 crédits

Christophe Cossement

Le développement des techniques médicales a pu faire penser que la science guérirait l’homme de la souffrance et de la fragilité. Pourtant, lorsque celles-ci se montrent irréductibles, des attitudes de prise de pouvoir sur la vie elle-même se font jour. Avec l’avortement, l’euthanasie, la fécondation in vitro et toutes ses possibilités, ou encore l’expérimentation sur les embryons humains, la médecine a dû entendre au XXe siècle des demandes qui ne lui avaient jamais encore été adressées. Celles-ci ne touchaient plus directement à l’art de guérir mais demandaient que l’on agisse envers la vie elle-même. Quel éclairage la foi chrétienne vient-elle porter sur ces attentes et sur la dignité de l’homme ? Que peut-on apprendre du Christ pour vivre la fragilité et la souffrance inhérentes à la vie humaine ? Ce cours tentera d’aborder les questions brûlantes qui sont posées à toute la société au travers de la bioéthique ; en effet ces sujets ne sont pas tant des dilemmes moraux personnels que des défis pour l’avenir de la civilisation.

Infos

Au Séminaire de Tournai
• 4 jeudis
• de 20h à 22h
• 15 – 22 et 29 novembre ; 13 décembre 2018
• repris dans les programmes du CDER (1300b) et du CeTP
• 1 crédit

Bruno Vandenbulcke

Depuis la parution de l’encyclique Laudato si’ du pape François en librairie, de nombreuses personnes se sont rendues compte que la foi des chrétiens recelait des ressources pour éclairer la question environnementale qui préoccupe désormais toute l’humanité. De quelle manière les intuitions de l’encyclique inspirent-elles une conversion tant personnelle que sociale dans les petits et grands gestes de la vie quotidienne ? La voie est à chercher du côté du sens profond de notre vie ici-bas comme germination de ce qui est éternel et ne passera pas.

Infos

A l'UCL (salle 13) à Mons
• 4 samedis
• de 13h à 15h30
• 29 septembre ; 6 – 13 et 20 octobre 2018
• repris dans les programmes du CDER (1300b) et du CeTP
• 1 crédit

Nous utilisons des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur sur notre site internet. Lorsque vous visitez notre site, vous acceptez nos cookies.